CONJONCTURE À LA DAVIE DEPUIS SON ACHAT PAR TECO MANAGEMENT
Une analyse de Ronald Carré, économiste et expert en politique maritime.

Analyse faite suite à un article du Journal de Québec le 28 août 2008 intitulé : INVESTISSEMENT-QUÉBEC TEND LA MAIN À DAVIE.

28 août 2008.

Depuis quelques temps, DAVIE commence à nouveau à connaître des déboires financiers. Aucun économiste n’a autant défendu DAVIE que le signataire de ce commentaire. Cependant, je prédisais déjà que la situation précaire de DAVIE recommencerait rapidement si la nouvelle direction ne mettait pas en place un nouveau et rigoureux Plan d’affaires essentiellement fondé sur la recherche-développement (R&D). Plusieurs discussions avec la haute direction de DAVIE suite à son acquisition par TECO MANAGEMENT m’ont rapidement convaincu que cela ne se produirait pas. La mentalité était toujours la même que par le passé. Je savais que ce n’était qu’une question de mois avant que les nouveaux déboires financiers recommencent. Il m’apparaissait évident que la planification à long terme ne cadrait pas avec la haute direction d'avant juin 2008.

La construction navale de grands navires aujourd’hui à travers le monde commande la fabrication de Plans d’affaires bien différents de ceux auxquels les administrateurs traditionnels ont été habitués. Les erreurs de DAVIE se résument ainsi :

  • Absence de Plan d’affaires réellement fondé sur la vision à long terme nécessaire à DAVIE.
  • Avoir été sur le marché financier par une émission d’actions beaucoup trop rapidement puisque aucun Plan d’affaires à long terme n’a jamais encore été fait.
  • Un Plan d’affaires à long terme doit certes couvrir les marchés à développer, la façon de les aborder et la manière de réaliser les contrats avec le maximum d’efficacité tiré de tous les facteurs de production. Mais dans le cas du type de construction navale que peut réaliser DAVIE, on doit innover à tout prix dans la structuration du capital de l’entreprise. Ce qui n’a encore jamais été fait malgré les nombreuses sorties publiques que j’ai pu faire.
  • Ce volet principal du Plan d’affaires doit débuter par la réflexion suivante.
    • Un navire peut prendre jusqu’à 36 mois à livrer à partir du moment où un client sérieux est approché et le moment du lancement du navire. Il y a d’abord la phase de planification des plans et devis et leur approbation par la Garde côtière et autres autorités compétentes (environ 12 à 18 mois) et la phase de construction proprement dite (un autre 18 mois).
    • La conjoncture économique peut évoluer considérablement durant cette période affectant d’autant la planification initiale (changements dans les taux d’intérêt et les taux de change, ainsi que dans le prix de l'acier, par exemple). La prise en compte d’un contexte économique évolutif dicte à elle seule, aujourd’hui, de planifier à long terme la structuration du capital d’une manière nouvelle et originale. Les enjeux sont trop grands pour se limiter à une planification à courte vue, comme cela a toujours été le cas dans le passé.
    • FINANCIÈRE DAVIE devrait être le principal chapitre du nouveau Plan d’affaires. Il faut créer à tout prix, en parallèle de DAVIE PRODUCTION une entité dont le mandat serait la levée et la gestion d’un capital devant servir à DAVIE pour qu’au moment où débute la construction d’un navire, FINANCIÈRE DAVIE puisse financer entièrement sa construction. S’il en était ainsi, l’accumulation du capital de DAVIE ferait rapidement boule de neige et lui fournirait assurément toutes les marges de manœuvre dont l’entreprise a besoin pour fonctionner.
    • Ainsi, il faut viser à long terme à ce que DAVIE puisse construire ses navires et pouvoir se donner l’option de les offrir en location à long terme et non seulement les vendre avant le premier jour de cette période de temps de 36 mois à partir de la première rencontre avec un client et le lancement du navire 36 mois plus tard.
    • On pourrait penser théoriquement, par exemple, que FINANCIÈRE DAVIE devrait avoir en banque les 100M$ que coûte un navire à la livraison. Il s’agirait d’une situation idéale facile à comprendre, puisque DAVIE propriétaire de son navire se donnerait ainsi l’option de vendre son navire au meilleur prix ou le louer à long terme, pour en disposer plus tard.
    • Une capitalisation aussi généreuse de FINANCIÈRE DAVIE n’est pas absolument nécessaire. Il y a un Break-Even Point à trouver et cela peut facilement être calculé par des économistes.
    • Imaginons seulement un instant l’ouverture sur le marché que pourrait se donner DAVIE si une capitalisation adéquate pouvait lui ouvrir la voie à la location à long terme de navires. Combien d’armateurs veulent renouveler leur flotte mais sont incapables de trouver tout le financement nécessaire pour placer des commandes!

En conclusion, je ne suis pas certain qu’Investissement-Québec soit motivé pour conseiller DAVIE dans cette nouvelle voie. Il s’agit d’une nouvelle approche au Plan d’affaires beaucoup plus complexe que la réalisation de Plans d’affaires traditionnels.

D’autre part, on ne peut pas partager l’analyse réalisée par le professeur Michel Boucher de l’ÉNAP qui affirme que les déboires de DAVIE sont causés par leur manque d’expertise dans la construction de navires haut de gamme. Je m’inscris en faux contre cette affirmation qui n’a rien à voir avec les déboires actuels de DAVIE. Le très haut niveau d'expertise des employés de DAVIE à travers le monde n'a jamais fait l'objet de remises en question, pas davantage que leur productivité. Ce qui est davantage en cause est la productivité du capital physique (bâtisses et équipements). TECO MANAGEMENT a déjà réalisé à DAVIE d'importants investissements en ce sens qui porteront nécessairement fruit à moyen terme.

Voir ce que j’écrivais en 2003 : http://www.econometrikplus.com/Documents_PDF/Soleil.pdf.
J’avançais déjà l’idée de la création de la FINANCIÈRE DAVIE que jamais personne n’a étudié sérieusement.

 

Accueil

Pour nous joindre:

T: +1 418 454 2010 F: +1 418 800 3511 SKYPE: jrducarre2010

Courrier électronique: Contact@econometrikplus.com


Envoyer un courriel à Contact@econometrikplus.com pour toutes questions ou commentaires à propos du site.
Copyright © 2000-2015 Econometrik National Plus Inc. ou entrer l'adresse / or enter: http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/C-42/