Quelques évidences particulières au Plan de retraite des employés de la Fonction publique du Québec qu'il est bon de rappeler au commun des mortels:

1) On entend souvent l'argument que les retraités de l'État sont des «gras durs» puisque leur fonds de retraite est pleinement garanti par le gouvernement. --- En contrepartie, les employés de l'État acceptent de laisser en héritage à la Caisse commune de l'ensemble des retraités et des travailleurs actifs le solde de leur caisse individuelle de retraite au décès. Les héritiers légaux de ces retraités n'ont aucun droit d'accès sur cet argent accumulé tout au long de la vie de chacun de ces retraités.

2) Le système est ainsi conçu depuis son origine que la Caisse commune consolidée est le résultat de la sommation de chacune des caisses individuelles de retraite. C'est pourquoi lors des analyses des perspectives à long terme de la Caisse de retraite de l'ensemble des retraités de l'État, il ne faut jamais l'oublier. Cela permet de démystifier un certain nombre d'arguments souvent invoqués par les tenants de la non indexation des régimes de retraite, comme:

2.1) Le fait que ce sont les personnes au travail qui paient pour la pension des retraités. ARCHI FAUX. Les sommes d'argent accumulées dans chacune des caisses individuelles de retraite ont été établies par les actuaires de manière à ce qu'elles soient suffisantes pour que chacun des retraités retire de sa caisse individuelle de retraite les sommes nécessaires, année après année, jusqu'à son décès. Voir le calculateur électronique pour s'en convaincre.

2.2) Parce que conçu ainsi, il pourrait ne plus y avoir d'employés au service de l'État, et il y aurait toujours suffisamment d'argent dans chacune des caisses individuelles de retraite pour assurer le plein paiement de chacune des pensions de retraite jusqu'aux décès du dernier des retraités. À la limite, les surplus laissés en héritage iraient dans les coffres de la Caisse commune consolidée et, en bout de ligne, lorsque les besoins de cette Caisse commune consolidée deviendraient inexistants, l'État en deviendrait le seul et unique héritier.

 

 

Accueil

Pour nous joindre:

T: +1 418 454 2010 F: +1 418 800 3511 SKYPE: jrducarre2010

Courrier électronique: Contact@econometrikplus.com


Envoyer un courriel à Contact@econometrikplus.com pour toutes questions ou commentaires à propos du site.
Copyright © 2000-2015 Econometrik National Plus Inc. ou entrer l'adresse / or enter: http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/C-42/